Le visa de court séjour Schengen en France: modalités et conditions

Vérifié le 28 juin 2016 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Pour pouvoir entrer et séjourner jusqu’à 3 mois en France, un étranger doit normalement posséder un visa dit « de court séjour » (type C). Ce visa « uniforme » est commun aux États Schengen. Il permet de séjourner en France et dans les autres pays Schengen, sauf exception. Il faut aussi détenir d’autres documents qui varient suivant l’objet du séjour.

Vous êtes concerné si vous n’êtes pas citoyen :

Vous êtes toutefois dispensé :

  • si vous êtes déjà titulaire d’un titre de séjour ou d’un visa de long séjour dans un pays Schengen,
  • ou citoyen d’un des pays suivants :
Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa court séjour
Pays Précisions
Albanie Passeport biométrique
Andorre
Antigua-et-Barbuda Pour 3 mois maxi dans les 6 mois de votre 1re entrée dans Schengen – accord particulier UE
Argentine
Australie Si vous êtes salarié sous réserve d’autorisation de travail
Bahamas Pour 3 mois maxi dans les 6 mois de votre 1re entrée dans Schengen – accord particulier UE
Barbade Pour 3 mois maxi dans les 6 mois de votre 1re entrée dans Schengen – accord particulier UE
Bosnie-Herzégovine Uniquement si votre passeport est biométrique
Brésil Pour 3 mois maxi dans les 6 mois de votre 1re entrée dans Schengen – accord particulier UE

Si vous êtes salarié sous réserve d’autorisation de travail

Brunei Darussalam
Canada
Colombie Sauf exercice d’une activité rémunérée
Chili
Corée du Sud Si vous êtes salarié sous réserve d’autorisation de travail
Costa Rica
Émirats arabes unis Sauf exercice d’une activité rémunérée
États-Unis Si vous êtes salarié sous réserve d’autorisation de travail

Le journaliste reste soumis à visa

Guatemala
Honduras
Israël
Japon Si vous êtes salarié sous réserve d’autorisation de travail
Macédoine Si votre passeport est biométrique
Malaisie
Maurice Pour 3 mois maxi dans les 6 mois de votre 1re entrée dans Schengen – accord particulier UE
Mexique Si vous êtes salarié sous réserve d’autorisation de travail
Moldavie Si votre passeport est biométrique
Monaco
Monténégro Si votre passeport est biométrique
Nicaragua
Nouvelle-Zélande
Panama
Paraguay
Saint-Christophe et Nevis Pour 3 mois maxi dans les 6 mois de votre 1re entrée dans Schengen – accord particulier UE
Saint-Marin
Saint-Siège
Salvador
Serbie Si votre passeport est biométrique

(hors passeport de la direction de coordination serbe)

Seychelles Pour 3 mois maxi dans les 6 mois de votre 1re entrée dans Schengen (accord particulier UE)
Singapour Si vous êtes salarié sous réserve d’autorisation de travail
Uruguay
Venezuela Si vous êtes salarié sous réserve d’autorisation de travail
Taïwan Si votre passeport comporte votre numéro de carte d’identité
Régions de Hong Kong et de Macao Si vous avez un passeport Hong Kong Special Administrative Region ou Região Administrativa Especial de Macau

En cas d’activité salariée en France, le visa est obligatoire

Britanniques d’outre-mer Si vous avez un passeport British Nationals Overseas

Un visa est une vignette apposée par l’administration d’un pays sur le passeport d’une personne afin de l’autoriser à entrer et séjourner pendant une période déterminée.

Le visa de court séjour, type C, vous permet d’entrer et de voyager en France et dans les autres pays Schengen.

À titre exceptionnel, il peut avoir une validité territoriale limitée à la France ou à un ou plusieurs paysSchengen (par exemple, France et Belgique).

À la différence d’un visa national de long séjour, le visa Schengen ne vous autorise pas à vous installer en France.

Motif du séjour

Ce visa peut vous être accordé notamment pour :

  • un voyage touristique,
  • un voyage professionnel,
  • une visite familiale,
  • suivre une formation courte ou un stage,
  • exercer une activité rémunérée (par exemple si vous êtes artiste en tournée en France, sportif, mannequin, etc.), après avoir obtenu une autorisation provisoire de travail.

Durée du séjour autorisé

Le visa de court séjour vous permet de séjourner 90 jours maximum dans les pays Schengen.

Il peut vous être délivré pour :

Répondez aux questions successives et les réponses s’afficheront automatiquement

Précisez votre cas

Ainsi vous disposez d’une période globale de 180 jours pour effectuer un séjour ininterrompu de 90 jours ou plusieurs séjours d’une durée cumulée de 90 jours maximum. À l’expiration de ce délai maximum de 90 jours, vous devez quitter Schengen. Vous ne pourrez y revenir que 180 jours après votre première entrée pour un nouveau séjour maximum de 90 jours, et ainsi de suite pour tout autre voyage.

Service en ligne

Calculer la durée maximale autorisée de courts séjours dans les pays Schengen

Accéder au service en ligne

Commission européenne

En fonction du motif de votre séjour, vous devez également présenter, sauf dispenses :

  • des justificatifs sur vos moyens d’existence (espèces, chèques de voyage, cartes bancaires internationales,etc.),
  • des justificatifs sur les garanties de votre rapatriement (billet de transport de retour, etc.),
  • une assurance couvrant les dépenses médicales et hospitalières, y compris d’aide sociale, pour les soins que vous pourriez recevoir en France (la couverture minimum demandée est de 30 000 €),
  • si votre séjour s’effectue dans le cadre d’une visite privée ou familiale, une attestation d’accueil ou un justificatif d’hébergement dans un hôtel ou un établissement d’accueil,
  • ou si votre voyage est touristique ou professionnel ou a pour but une hospitalisation ou des travaux de recherche, les documents sur l’objet et les conditions de votre séjour en France.

Attention :

si vous voulez travailler durant votre court séjour, vous devez détenir les documents nécessaires.

Quand faire la demande ?

Pas plus de 3 mois avant le début du voyage prévu.

Où faire la demande ?

Vous devez déposer votre demande auprès des autorités consulaires françaises ou d’un autre paysSchengen.

Le pays Schengen compétent pour délivrer le visa de court séjour est :

  • soit le pays de destination unique du voyage (ainsi, si la France est la destination unique de votre voyage, c’est le consulat français qui est compétent),
  • soit le pays de destination principale du voyage (en termes de durée ou d’objet), s’il comporte plusieurs destinations (ainsi, si vous voulez passer 1 semaine en Allemagne et 1 mois en France, c’est le consulat français qui est compétent),
  • soit le pays d’entrée dans l’espace Schengen, si la destination principale ne peut pas être déterminée (ainsi, si vous comptez passer 15 jours en Belgique et 15 jours en France pour tourisme en arrivant par la Belgique, c’est le consulat belge qui est compétent).

Accès au guichet du service des visas

Un certain nombre de services des visas des consulats reçoivent uniquement sur rendez-vous.

La gestion des demandes de visa varie en fonction des pays :

  • la prise de rendez-vous peut être confiée à des centres d’appel privés,
  • la réception des demandes de visas peut être externalisée (des agences privées agréées reçoivent les dossiers de demande de visas). Vous pouvez les contacter par téléphone ou via leur site internet pour prendre rendez-vous.

Dans certains pays, la France assure le rôle de guichet unique Schengen, en représentation des autres pays. À l’inverse, la France peut être représentée par un autre pays Schengen dans d’autres pays.

Avant de vous déplacer, renseignez-vous ou consultez le site internet du poste consulaire concerné pour connaître les conditions d’accès à ses guichets.

Visa pour étudier en France : procédure CEF

Si vous souhaitez obtenir un visa pour étudier en France, vous devez obligatoirement effectuer votre demande via internet, au moment de la préinscription en ligne dans l’enseignement supérieur français si vous êtes citoyen d’un des 35 pays suivants :

Pays concernés par la procédure Centres pour les études en France (CEF) par grandes zones régionales
Afrique Amériques Afrique du Nord

Moyen-orient

Asie

Océanie

Europe
Bénin Argentine Algérie Chine Russie
Burkina Faso Brésil Égypte Corée du Sud Turquie
Cameroun Chili Iran Inde
Comores Colombie Liban Indonésie
Congo Brazzaville États-Unis Maroc Japon
Côte d’Ivoire Mexique Tunisie Taïwan
Gabon Pérou Vietnam
Guinée
Madagascar
Mali
Maurice
Mauritanie
Sénégal

Service en ligne

Inscription dans l’enseignement supérieur français / demande de visa « étudiant » (procédure CEF) : création de compte Campus France

Accéder au service en ligne

Agence Campus France

Pièces à fournir

Pour faire la demande, vous devez présenter un passeport, remplir et signer le formulaire cerfa n°14076*01 :

Formulaire

Demande de visa Schengen (visa de court séjour)
Cerfa n°14076*02

Accéder au formulaire (pdf – 121.6 KB)

Ministère en charge des affaires étrangères

Validité du passeport

Votre passeport doit :

  • être valide au minimum 3 mois après la date d’expiration de votre visa,
  • et avoir été délivré depuis moins de 10 ans.

Si la validité de votre passeport est insuffisante, votre demande est refusée.

Les autres justificatifs à fournir varient en fonction de la durée et de l’objet du visa que vous demandez. Des informations sur ces justificatifs sont disponibles sur les sites internet des consulats ou parfois affichées à l’extérieur des consulats.

Enregistrement des données du demandeur

Vos données biométriques sont enregistrées dans un fichier, appelé Visabio.

Ces données sont les images numérisées :

  • de votre photo,
  • et de vos empreintes digitales (l’enfant de moins de 12 ans n’est pas concerné).

Vous ne pouvez pas vous opposer à cet enregistrement, mais vous disposez d’un droit d’accès et de rectification au fichier.

Motivation du refus de visa

Le refus d’un visa de court séjour doit être motivé par le consulat.

Recours contre un refus de visa

En cas de refus de votre demande de visa, vous pouvez former un recours gracieux auprès du consulat en lui demandant de revoir sa décision :

Vous pouvez aussi saisir la Commission de recours contre les décisions de refus de visa d’entrée en France (CRV) :

Ce recours est obligatoire avant tout recours devant le juge administratif. Vous devez impérativement le présenter dans un délai de 2 mois suivant :

  • la notification du refus écrit,
  • ou le refus implicite de votre demande de visa (si le consulat ne vous a pas répondu dans un délai de 2 mois).

Vous devez motiver votre recours (exposer les éléments de droit et de fait). Vous devez le rédiger en français, le signer et joindre tout document utile.

La Commission peut être saisie par vous-même, par votre avocat, ou par toute personne justifiant d’un intérêt pour contester le refus de visa (par exemple, un membre de votre famille).

La Commission peut :

  • rejeter votre recours,
  • ou recommander au ministre des affaires étrangères et au ministre de l’intérieur de vous accorder le visa.

À noter :

si votre recours est manifestement irrecevable ou mal fondé, le président de la Commission peut rejeter seul votre recours, sans réunir la Commission.

Si la Commission rejette votre recours, ou si les ministres confirment le refus de visa malgré l’avis favorable de la Commission, vous pouvez former, dans les 2 mois, un recours en annulation. Ce recours doit être déposé auprès du tribunal administratif de Nantes :

Motifs et décision d’abrogation

Votre visa de court séjour Schengen peut être abrogé par le préfet pour l’un des motifs suivants :

  • vous cessez de remplir les conditions de délivrance du visa,
  • vous travaillez sans autorisation en France,
  • votre comportement trouble l’ordre public,
  • vous êtes venu en France pour y rester et non pour un court séjour (il faut des indices le laissant penser).

Le préfet compétent pour décider l’abrogation est celui du département où vous séjournez ou celui du département où vous avez été contrôlé.

La décision d’abrogation de votre visa de court séjour doit vous être communiquée, avec ses motifs, au moyen d’un formulaire type.

Recours possibles

Vous pouvez former contre la décision d’abrogation un recours gracieux auprès du préfet ou/et un recours hiérarchique auprès du ministre de l’intérieur :

Où s’adresser ?
Veuillez saisir le nom ou le code postal de la commune :

Vous pouvez aussi saisir le juge administratif d’un recours en annulation :

  • si vos recours administratifs n’ont pas abouti,
  • ou directement sans passer par ces recours administratifs.

 

TrackBack URL

http://www.tunisiensdefrance.org/atdf/le-visa-de-court-sejour-schengen-en-france-modalites-et-conditions/trackback/

PAGE TOP

Aller à la barre d’outils