Investir en Tunisie

Investir en Tunisie

 

Investir en Tunisie, c’est bénéficier de plusieurs avantages

• une liberté d’investir dans de nombreux secteurs
• une législation claire et très favorable à l’investissement regroupée en un code unique
• un guichet unique pour simplifier toutes les procédures administratives
• nombreux avantages pour les entreprises totalement exportatrices
• un personnel compétent avec une aptitude surprenante à maîtriser rapidement les nouvelles technologies
• une véritable protection juridique pour l’investisseur
• un marché de change avec une liberté de transfert
• une infrastructure fonctionnelle sans cesse en amélioration.

sources http://www.investintunisia.tn

Des ressources humaines qualifiées

La Tunisie est le 1er pays dans la rive sud de la Méditerranée et en Afrique pour:

la disponibilité des ingénieurs et des scientifiques
sa capacité d’innovation
Rapport sur la Compétitivité globale 2011-2012, Forum Economique Mondial de Davos

 

Population jeune et éduquée

Un effort continu pour l’accès au savoir

L’État garantit, à tous les enfants en âge d’être scolarisés, le droit à l’éducation. En 2010, le budget de l’éducation et de l’enseignement supérieur a atteint 6,1 % du PIB et 21,6 % du budget de l’Etat.
Le système éducatif est obligatoire et gratuit jusqu’à l’âge de 16 ans; l’enseignement de base dure neuf ans. Il est classé parmi les meilleurs systèmes éducatifs du monde. Le taux de scolarisation pour l’année 2009-2010 était de 99,3% pour les jeunes de 6 ans et de 98,2 % pour les jeunes entre 6 et 11 ans.

Pour accueillir des effectifs sans cesse croissants, le pays a massivement équipé l’infrastructure éducative.

4 517 écoles de base
2 621 collèges et lycées
193 établissements d’enseignements supérieurs dont une université virtuelle.
 Qualité du système d’éducation
Qualité du système d’éducation publique Qualité d’éducation en math et science
Pays
Rang
Score
Rang Score
Suisse
1
6,0
4
5,8
Belgique
6
5,5
2
6,3
Allemagne
17
4,9
48
4,4
Royaume uni
20
4,8
43
4,5
France
34
4,5
15
5,1
Tunisie

41

5.0
18
5,1
République tchèque
49
4,1
66
4,1
Chine
54
4,0
31
4,7
Portugal
76
3,6
105
3,3
Hongrie
80
3,5
37
4,6
Italie
88
3,3
74
3,9
Roumanie
90
3,3
45
4,5
Maroc
93
3,3
65
4,1
Turquie
94
3,3
103
3,4
Espagne
98
3,2
111
3,3
Grèce
120
2,9
61
4,1
Afrique du sud
133
2,3
138
2,1
Egypte
135
2,3
132
2,4
Indice de 1 à 7, Un score plus élevé reflète une situation plus favorable
Rapport sur la compétitivité globale 2011-2012, Forum Economique Mondial de Davos

 

 

Enseignement supérieur

 

La Tunisie est le premier pays de la rive sud de la Méditerranée qui forme chaque année le plus d’ingénieurs et de techniciens par tête d’habitant selon  l’étude «Stratégie industrielle nationale à horizon 2016», élaborée par Ernst&Young en 2008.

En deux décennies, le nombres d’étudiants a été multiplié par dix pour l’année 2009-2010, le nombre d’étudiant a atteint 357 472 dont 60,1% sont des filles.
De plus en plus de jeunes s’orientent vers les filières de l’informatique, des communications (55 521 soit 15,5%) et dans les filières des sciences et de l’ingénierie (145 617 soit 40,7 %).

En 2009, le nombre de diplômés du supérieur dans les diverses spécialisés a atteint 65 630 dont 4 100 ingénieurs. Le pourcentage des filles diplômés a atteint 62,5 %.

Assimilation rapide des progrès technologiques

Un important effort a été accompli pour mieux armer les jeunes tunisiens au changement dynamique du pays.
L’État prend en charge les coûts de la formation au titre du fonds d’insertion et d’adaptation professionnelle pour les programmes d’enseignement de la langue anglaise et de l’informatique au profit des diplômés du supérieur. De nombreux instituts technologiques ont été créés afin d’accroître le nombre de cadres moyens et d’adapter les filières de formation aux besoins du pays.

Création de centres de recherche et centres techniques pour la quasi-totalité des secteurs d’activités.

Création de technopoles dans le textile, les énergies nouvelles, l’agro-alimentaire, l’industrie Pharmaceutique, l’informatique, la mécanique et l’électronique.

Accroissement du nombre d’experts dans le domaine de la qualité et de la certification.

Développement des capacités d’ingénierie, de conseil et d’études.

Une université ouverte sur le monde

L’accent est mis sur une volonté d’une université en phase avec l’environnement socio-économique avec un partenariat plus étroit entre la recherche et l’industrie.
La priorité est placée sur les nouveaux métiers et les créneaux porteurs avec un renforcement dans les filières courtes qui attirent plus de 30% des nouveaux bacheliers et une multiplication de filières longues professionnalisées.
L’université joue aussi un rôle important dans l’élaboration de programmes de formation continue afin d’être au diapason des transformations technologiques.

 

Formation professionnelle

 

Un important programme
Un important programme d’investissement public vise à renforcer la formation à tous les niveaux.
Le ministère de la formation professionnelle et de l’emploi dispose de 212 centres de formation ayant 451 spécialités couvrant l’ensemble des secteurs économiques.

Nombre de spécialités des centres de formation professionnelle publics par secteur
Secteur de formation Nombre de spécialités
Agriculture
12
Pêche et Aquaculture
1
Construction et travaux publics
87
Textile et habillement
37
Cuir et chaussure
17
Mécanique générale et construction métallique
52
Electrique électronique
51
Agroalimentaire
10
Transport, conduite et maintenance des engins de travaux publics
44
Tourisme et hôtellerie
25
Artisanat
70
Administration
11
Services et industries diverses
34
Total
451
Agence tunisienne de la Formation professionnelle

En 2009, le nombre d’apprenants a atteint 139 600 personnes dont 110 600 dans les centres publics et 29 000

dans les centres privés.

Répartition des stagiaires par niveau de formation dans les centres publics en 2009
Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) 28 604
Brevet de technicien professionnel (BTP) 31 799
Brevet de technicien supérieur (BTS) 12 063
Certificat de Compétence et Certificat de Formation Professionnelle 14 275
Apprentissage Classique 23 859
Total 110 600
Agence tunisienne de la Formation professionnelle

Le nombre des diplômés de la formation professionnelle publique a atteint 39 795 pour l’année 2009 auxquels s’ajoutent 15 000 diplômés des centres privés.

Une formation en adéquation avec le marché de l’emploi
La politique de formation professionnelle vise à répondre efficacement au marché de l’emploi et aux aspirations

des jeunes à entrer de plain-pied dans la société active.
Les actions de la formation s’articulent sur le principe de formation en alternance par un partenariat actif entre

les centres de formation et les entreprises.
Afin d’adapter au mieux les programmes, les fédérations professionnelles sont généralement concertées pour

définir leurs besoins.
Les études ont montré que 70 % des diplômés des centres de formation professionnelle se sont intégrés

facilement dans le marché de l’emploi, ce taux est de 100 % pour certaines spécialités.

Actions en faveur de la formation

La législation et la réglementation favorisent la formation continue au sein de l’entreprise. A cet effet des mécanismes d’appui sont mis en place pour favoriser la formation. Les entreprises qui participent à l’effort national peuvent bénéficier d’une assistance financière de l’État.

Action de formation initiale

Prise en charge jusqu’à 50 % du coût de la formation.

Action de formation continue

Ristourne sur la taxe de la formation professionnelle (entreprises non exportatrices)
Appui financier dans le cadre du programme national de la formation continue
Prise en charge jusqu’à 25 % du coût de la formation dans le cadre de l’encouragement à la maîtrise de la technologie pouvant atteindre 250 000 TND.

 

 

Société du savoir

 

Considérant la maîtrise du savoir et de la technologie en Tunisie comme un facteur essentiel du développement

économique et social, le pays ne cesse de consolider l’investissement dans le savoir et l’adaptation du système

d’éducation et de formation afin de former les compétences requises par le marché du travail et de consolider

l’esprit d’initiative, de créativité et d’innovation.

 Disponibilité des technologies les plus récentes
(1=non existant, 7=bien developpé et imposé)
Rang
Pays
Score
2
Suisse
6,7
7
Royaume uni
6,5
8
Belgique
6,5
11
France
6,4
16
Portugal
6,3
20
Allemagne
6,2
33

Espagne

5,9
39

Afrique du Sud

5,7
40

République Tchèque

5,5
43

Hongrie

5,9
52
Turquie
5,4
56

Grèce

5,3
57
Tunisie
5,3
65
Maroc
5,1
71
Italie
5,0
88
Pologne
4,6
100
Chine
4,5
110
Egypte
4,3
115
Roumanie
4,2
Rapport sur la Compétitivité globale 2011-2012 , Forum Economique Mondial de Davos

Ainsi les programmes scientifiques, les contenus pédagogiques, les filières courtes de l’enseignement supérieur et

les filières longues professionnalisées se consolident d’année en année.

Cette démarche se base sur :

l’utilisation intensive des possibilités offertes par les réseaux modernes de communication et d’échange de données,
l’allégement des coûts de formation,
l’apprentissage précoce de deux langues étrangères (anglais et français) au minimum,
la promotion de la recherche scientifique.
En parallèle, et dans le cadre du programme de création des pôles technologiques, les centres de recherche se
renforcent et se diversifient pour développer de façon continue les nouveaux secteurs porteurs et exploiter les
nouvelles opportunités.

La Tunisie compte actuellement huit technopoles opérationnels et deux en cours de construction ainsi que onze

cyberparcs répartis sur plusieurs régions et couvrant diverses spécialités.

Marché du travail

 

Une vaste réserve de compétences

Le système public de formation professionnelle a produit en 2009, 23 621 diplômés dont  3 069 en BTS (brevet de technicien supérieur), 9 720 en BTP (brevet de technicien professionnel) et 10 832 en CAP (certificat d’aptitude professionnelle).

Compétences de très haut niveau et compétitives

Le nombre de diplômés de l’enseignement supérieur est de 65 630 par an dont 4 109  ingénieurs.
Aux 357 472 étudiants en formation dans les universités tunisiennes s’ajoutent près de 13 000 étudiants actuellement dans les grandes écoles et universités à l’étranger, notamment aux États-Unis, au Canada, en France et en Allemagne.

L’enseignement supérieur est de plus en plus orienté vers les technologies de l’information. 15,5 % du total de la population estudiantine ont suivi un enseignement supérieur et technique dans les filières des TIC au cours de l’année universitaire 2009/2010 .

Indicateurs de la science et technologie
(1 = inexistant ou rare, 7 = largement disponible)
Disponibilité sur le marché du travail des scientifiques et des ingénieurs Qualité des institutions de recherche scientifique
Pays
Rang
Score
Rang Score
Tunisie

8

5.4
52
4,0
France
11
5,3
15
5,3
Belgique
13
5,2
5
5,9
Royaume uni
14
5,1
3
6,1
Suisse
15
5,1
2
6,3
Grèce
16
5,0
90
3,3
Espagne
31
4,6
39
4,3
Chine
33
4,6
38
4,3
Turquie
35
4,5
89
3,3
Maroc
36
4,5
96
3,2
Hongrie
38
4,5
20
5,2
Portugal
39
4,5
23
4,9
Egypte
40
4,5
113
2,8
Allemagne
41
4,5
10
5,6
République tchèque
42
4,5
26
4,8
Italie
52
4,3
57
3,9
Roumanie
59
4,2
91
3,2
Afrique du Sud
111
3,4
30
4,7
Indice de 1 à 7, Un score plus élevé reflète une situation plus favorable
Rapport sur la compétitivité globale 2011-2012, Forum Economique Mondial de Davos
Un savoir-faire qui s’exporte
La Tunisie dispose d’un nombre très important de jeunes diplômés à fort potentiel et dont les compétences et qualifications dans diverses filières correspondent aux besoins du monde de l’entreprise. A cela s’ajoute un multilinguisme exceptionnellement élevé, dû notamment à la proximité géographique de la Tunisie avec les pays européens.

30 % des diplômés sont issus de filières de l’ingénierie, des sciences de l’informatique, des communications ainsi que d’autres filières techniques.

Les ingénieurs tunisiens sont reconnus comme disposant de compétences de niveau international. Ainsi, les développeurs tunisiens ont acquis un savoir-faire qui s’exporte dans différentes régions du monde.

Coût du travail

 

Tunisie compétitive pour tous les niveaux de qualification

Avec les mêmes niveaux de qualifications et de formation, le salaire de l’ingénieur tunisien est le cinquième de celui de l’ingénieur des pays du sud de l’Europe. La Tunisie offre un avantage indéniable pour les entreprises orientées vers des services de prestation intellectuelle.

Les salaires sont révisés tous les trois ans dans le cadre de négociations entre les partenaires sociaux.

Des encouragements sont prévus en faveur des entreprises qui recrutent des diplômés de l’enseignement supérieur.

Salaire annuel chargé d’un ingénieur informatique débutant
en 1 000 Euro
Etude ‘Economie de savoir et attractivité de la Tunisie en matière des IDE’
Ernst&Young, 2007

Une économie compétitive et ouverte sur l’extérieur

 

Ce n’est pas sans raison si la Tunisie est restée leader en Afrique et 40à l’échelle mondiale en matière de compétitivité globale dans le classement du World Economic Forum 2011-2012 paru après la révolution du jasmin du 14 Janvier 2011. La Tunisie le doit essentiellement à la qualité et compétitivité de ses ressources humaines, à son infrastructure moderne et à son cadre incitatif très attractif.


Accès aux marchés

La Tunisie au carrefour de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Afrique

Par sa position centrale en Méditerranée, la compétitivité de son économie et les accords préférentiels avec de

nombreux pays partenaires, la Tunisie offre l’accès à de nombreux marchés pour les entreprises qui cherchent à développer leurs activités.

 

 

Le marché de l’Union européenne

De très fortes relations avec l’Europe
La Tunisie est un partenaire privilégié de l’Union européenne. Sa proximité géographique joue également en faveur de la Tunisie. La coopération est étroite tant sur le plan économique que sur les plans culturel, social…

Depuis le 1er janvier 2008, la Tunisie est le premier pays de la rive sud de la Méditerranée à avoir intégré la zone de libre-échange avec l’Union européenne.

L’accord d’association et de libre-échange permet l’accès sur le marché de l’Union européenne :

 des produits industriels tunisiens en franchise totale des droits et taxes et sans quota;
 des produits agricoles à des conditions préférentielles.

Un important marché de consommateurs
Les exportations tunisiennes sur le marché de l’Union européenne ont connu une évolution remarquable. Leur part dans le total des exportations est passée de 51 % en 1976 à 73,2% en 2010. Près de 80 % des exportations sur l’Union européenne sont des produits industriels.

Exportations tunisiennes vers l’Union européenne
en MTND
Institut National de la Statistique

Une large zone euro-méditerranéenne
Cet accord de libre-échange amorce une nouvelle série d’accords entre l’UE et les pays sud-méditerranéens en vue de mettre en place une vaste zone de libre-échange euro-méditerranéenne de plus de 800 millions d’habitants.

Les marchés des pays arabes

Accords préférentiels
La Tunisie est liée par des accords préférentiels avec les pays maghrébins et arabes.
La mise en vigueur de l’accord régional établi en 1998, instituant la zone de libre-échange arabe est largement avancée.
Les accords bilatéraux instituant une zone de libre-échange avec la Turquie, l’Égypte, le Maroc, la Jordanie, l’Irak et la Libye régissent les échanges avec ces pays. D’autres accords de libre échange sont en cours de négociation avec d’autres pays de la région.

Evolution des exportations tunisiennes vers les pays arabes
en MTND
Institut National de la Statistique
Autres marchés

Tunisie, site avantageux pour augmenter votre chiffre d’affaires
La Tunisie bénéficie de réductions tarifaires consenties dans le cadre du Système Généralisé de Préférence, SGP, pour les produits manufacturés, agricoles et d’artisanat, avec le Japon, le Canada, les États-Unis, la Suisse et l’Australie. Le pays bénéficie également d’un accès préférentiel aux marchés de plusieurs pays africains (Guinée, Sénégal, Burkina Faso, Niger…).

Le marché tunisien

Par sa taille réduite, la Tunisie semble être un marché modeste. Toutefois, il compte 10,4 millions de consommateurs dotés d’un pouvoir d’achat suffisamment élevé pour permettre un accès de plus en plus important aux biens de consommation et d’équipement. En moins d’une décennie, le revenu par habitant a doublé, preuve du développement exemplaire de l’économie tunisienne.

Dynamique de croissance
La croissance a été toujours en moyenne de l’ordre de 5 %, soit plus de quatre fois celle de la démographie.
Le RNDB par habitant a atteint  6 040 TND en 2010. Exprimé en parité de pouvoir d’achat, il se situe à  7 900 dollars.

Augmentation de la consommation globale
Avec une croissance de l’ordre de 4,5 % à prix constants en 2010, la consommation des ménages est de plus en plus diversifiée. les importations de biens et services ont cru de 17,5% aux prix courants en 2010.

Consommation globale et consommation privée
en MTND
Budget économique 2011,
Ministère de la Planification et de la Coopération internationale

Niveau de vie
Le tunisien consacre près de 30 % de son budget en loisir, habillement et santé.

Structure des dépenses par personne et par an
Institut National de la Statistique, enquête sur le budget des ménages, 2005
1 TND = 0,698 USD = 0,527 EUR= 61,574 JPY(moyenne 2010)
MTND : millions de dinars tunisiens

 

Libéralisme

 

Economie globalement libérale

La production nationale est soumise à la concurrence internationale et les prix à la production sont régis par les mécanismes du marché à l’exception de quelques produits sensibles de consommation courante.

L’investissement est libre pour les nationaux et les étrangers dans la majorité des secteurs d’activités.
Tout investisseur étranger peut détenir jusqu’à 100 % du capital du projet sans autorisation dans la majeure partie des secteurs. Certaines activités de service qui ne sont pas destinées à l’exportation nécessitent une autorisation lorsque la participation étrangère est majoritaire.
Dans le secteur agricole, les investisseurs étrangers peuvent détenir jusqu’à 66 % du capital des sociétés. L’exploitation de la terre agricole peut faire l’objet d’un bail à long terme.
L’acquisition d’actions d’entreprises tunisiennes en activité se fait sans autorisation si elle ne dépasse pas 50 % du capital.

Les investisseurs étrangers sont libres de rapatrier les bénéfices et le produit de cession du capital investi en devises.
Depuis 1994, le dinar tunisien est convertible pour les opérations courantes. Toute société étrangère ayant son siège en Tunisie bénéficie d’une garantie de transfert pour tout ce qui concerne les revenus du capital ainsi que pour les opérations commerciales et opérations liées à la production.

Un important programme de privatisation a été engagé et a déjà permis la privatisation de 219 entreprises publiques.

Des projets de services publics sont ouverts aux entreprises tunisiennes et étrangères dans le cadre de la concession. D’importants projets publics ont été réalisés ou sont en cours (centrale électrique, aéroports, traitement de déchets…).

 
Ouverture

 

Exportations

Compétitivité des produits industriels tunisiens
Les exportations de biens et services ont évolué au taux de 16,6 % au prix courants en 2010. Cette évolution est essentiellement imputable à la hausse considérable des exportations de biens qui s’est élevée à 20,8 % aux prix courants en 2010. Plus particulièrement et grâce au redressement de la demande extérieure adressée à la Tunisie, les exportations des industries mécaniques et électriques ont cru de 34,5 % en 2010.

Évolution des exportations aux prix courants
En MTND
Institut national de la Statistique
Ministère de la Planification et de la Coopération internationale
1 TND = 0,698 USD = 0,527 EUR= 61,574 JPY(moyenne 2010)
MTND : millions de dinars tunisiens

 
Compétitivité

 

Compétitivité globale

Le dernier rapport sur la compétitivité globale 2011-2012 élaboré par le Forum Economique Mondial de Davos, a classéla Tunisie au 40e rang sur 142  pays développés et émergents en matière de compétitivité globaledépassant ainsi plusieurs pays de l’UE.

 Indice de compétitivité
Rang
Pays
Score de compétitivité globale
1
Suisse 5,74
6
Allemagne 5,41
10
Royaume Uni 5,39
15
Belgique 5,20
18
France 5,14
26
Chine 4,9
36
Espagne 4,54
38
République tchèque 4,52
40
Tunisie 4,47
43
Italie 4,43
45
Portugal 4,40
48
Hongrie 4,36
50
Afrique du Sud 4,34
59
Turquie 4,28
73
Maroc 4,16
77
Roumanie 4,08
90
Grèce 3,92
94
Egypte 3,88
Rapport sur la Compétitivité globale 2011-2012, Forum Economique Mondial de Davos
Compétitivité sectorielle

La Tunisie est :

1ère destination touristique au sud de la Méditerranée
1er exportateur mondial de dattes
2e exportateur mondial d’acide phosphorique et de triple superphosphate
2e exportateur mondial d’huile d’olive après l’Union européenne
5e fournisseur de L’ Union européenne et 2e fournisseur de la France en produits d’habillement

 
Attrait des IDE

 

Importance des IDE

Ces dernières années, l’investissement étranger a progressé dans les secteurs à fort contenu de valeur ajoutée pour lesquels, la Tunisie dispose d’avantages comparatifs significatifs.

La Tunisie continue d’être un pays d’accueil attractif pour l’investissement étranger. Les investissements directs étrangers (hors investissements de portefeuille) sont passés de 402,9 MTND en 1997 à 2 165 MTND en 2010.

Les investissements directs étrangers, IDE, réalisés en 2010 représentent respectivement 14,1 % de la FBCF, 3,5 % du PIB, 38,5 % des entrées de capitaux extérieurs et 18 % des créations d’emploi.

La prépondérance de l’investissement étranger est manifeste dans le secteur manufacturier. En 2010, la ventilation sectorielle des IDE hors énergie place le secteur des industries manufacturières en 1ère position avec 573,6 MDT soit 67,6 % du total des IDE, suivi par le secteur des services avec un volume d’investissement de 176,5 millions de dinars soit 20,8 % du total du flux et par le tourisme avec un volume d’investissement de 95 millions de dinars et une part de 11,3 %.

Le partenariat est important, près de la moitié des entreprises étrangères sont à capital mixtes, elles se sont associées à des Tunisiens sous forme de joint-venture. 76 % des entreprises étrangères exportent la totalité de leur production.

Le flux des IDE 2010, par pays d’origine, fait ressortir une prédominance de ceux en provenance des pays de l’union européenne avec à leur tête la Grande Bretagne avec 439,9 millions de dinars, l’Italie avec 325,6 millions de dinars et la France avec 254,4 millions de dinars.

Évolution du nombre d’entreprises à capital étranger ou mixte
FIPA-Tunisia

 Investissements étrangers
Réussite des entreprises implantées en Tunisie

3 135 entreprises étrangères ou à capital mixte sont opérationnelles en Tunisie à la fin de 2010, elles emploient 324 821 personnes.
Elles réalisent des profits et développent leurs activités. Le nombre d’extensions ne cesse de croître d’une année à l’autre. Plusieurs grands groupes ont élargi leur présence et ont multiplié leurs unités de production au cours des dernières années.

 Success stories
 Témoignage
1 TND = 0,698 USD = 0,527 EUR= 61,574 JPY(moyenne 2010)
MTND : millions de dinars tunisiens

 

 

 

Une infrastructure en plein essor

Le rapport sur la compétitivité globale 2011-2012 du World Economic Forum classe la Tunisie 43è sur 142 pays

pour la qualité de son infrastructure.
Télécommunications

Le secteur des télécommunications est l’un des plus dynamiques et parmi ceux dont le taux de croissance est le plus

élevé (15 % en 2009).
L’investissement a atteint 5 302 millions de dinars entre 2001 et 2006, et il passera à 6 300 millions dinars durant

la période 2007-2011. De plus, l’organisation de la 2e phase du Sommet Mondial sur la Société de l’Information

« SMSI » en novembre 2005 a mis en exergue les potentialités et les opportunités d’investissement en Tunisie dans

ce secteur à haute valeur ajoutée.
En résumé, la quasi-totalité des branches du secteur a connu une dynamique de croissance assez soutenue,

permettant à la part des TIC dans le PIB d’atteindre près de 10% en 2009 contre seulement 2,5% en 2002 et

à 9% de la création d’emplois dans tout le pays .

Les Télécommunications

Réseau de télécommunications parmi les réseaux les plus modernes dans le bassin méditerranéen, dotés de commutateurs multifonctions à haut débit qui assurent en même temps le trafic téléphonique, de l’Internet et du multimédia.
Migration de l’architecture d’un réseau par service vers une architecture multi-services à large bande.

Un réseau public de télécommunications par satellite géré par l’opérateur historique et deux opérateur privé.

Numérisation de la station terrestre ArabSat permettant l’établissement de liaisons numériques avec la totalité des pays arabes et la multiplication d’acheminement des communications.

Deux gateways internationaux, de liaisons par câble sous- marin et de liaisons spatiales numériques.

Participation à des projets de télécommunications par satellite à l’instar du projet Thoraya au niveau du monde arabe, du projet RASCOM au niveau africain et du projet SEAMEWE4 au niveau international pour réaliser l’objectif de connectivité totale.
Un réseau de téléphonie totalement numérisé devant assurer une couverture de 100% du pays.
Densité téléphonique fixe et mobile 117,3 lignes /100 habitants fin 2010.
Parc clients fixes et mobiles : 12,40 millions fin 2010.
Parc clients téléphonie mobile : 11,120 millions fin 2010.
Téléphonie rurale: une technologie WLL et MOBIRIF qui fonctionne selon la norme GSM.
10 775 centres publics de télécommunications à fin 2009 répartis sur toutes les régions du pays.
Un réseau WIFI de haut débit avec expérimentation de la technologie de transmission CDMA comme solution à l’agrandissement du réseau de transmission dans les zones inaccessibles au WIFI pour la couverture d’un certain nombre de quartiers de la capitale.

Internet et transmission de données

Réseau Internet couvrant la totalité du pays, avec 12 fournisseurs de services Internet (7 publics et 5 privés).
Multiplication du nombre des abonnés au réseau ADSL , il est passé de 114 166 abonnés en 2007 à 463 325 fin 2010.
Augmentation du nombre des abonnés au réseau de transmission de données via VSat pour atteindre 420 bénéficiaires dont notamment les centres d’appels, les entreprises d’export des logiciels et des solutions informatiques.
Démarrage des services du réseau haut débit Wimax, plus de 700 entreprises sont connectées à ce réseau.
Introduction de la nouvelle technologie de transport de la voix sur IP (voice over IP) sur le réseau international.
Un accès Internet à travers les réseaux mobiles actuellement en service.
Disponibilité de tous les types de réseaux : réseau commuté X25, lignes spécialisées, réseau Frame Relay, réseau ASDL, RNIS, LS.
Augmentation de la bande passante Internet à l’international pour atteindre 47,5 Gbp/s fin 2010.

Postes
Le service public de la Poste a été informatisé depuis 1992 avec un engagement du programme de
modernisation de l’informatique dans les services postaux.

Services : courrier, épargne, chèques postaux, service aéropostal, paiement électronique.
Bureaux de postes : 1 030 fin 2009.
Agences spécialisées dans les services aux entreprises tels que le courrier express et les colis postaux : 316 en 2009.
Densité : 1 point de contact pour 7 207 habitants en 2009.
Démarrage d’un nouveau système local de la poste Tunisienne pour la liaison directe ‘Host to Host’ au niveau des bureaux de poste pour le transfert d’argent par le biais du réseau ‘Western Union’.
Développement de la carte électronique ‘e-dinar universel’.

Transport

 

Réseau routier de 20 000 km et de 360 km d’autoroute.

Réseau ferroviaire de 2 167 km. Les chemins de fer tunisiens assurent le transport annuel de près de 2,1 milliards de tonnes-kilomètres de marchandises et de 39,2 millions de passagers.

7 ports commerciaux : Bizerte, Radés, La Goulette, Sousse, Sfax, Gabès, Zarzis et un terminal pétrolier à Skhira.
La construction d’un port en eau profonde à Enfidha est en cours de réalisation.
Les ports sont aménagés et équipés pour permettre l’escale et le traitement des navires car-ferries, croisiéristes, ro-ro, porte-conteneurs, vraquiers et pétroliers et assurer le passage de tout type de marchandises dans les meilleures conditions de délais, de coût et de sécurité.
Ils accueillent environ 7 600 navires avec un trafic maritime des marchandises d’une moyenne de 30 millions de tonnes.
 Fréquence des lignes maritimes régulières de transport de marchandises ( port de Radès)
par semaine
Marseille (France)
9
Malte
5
Gênes (Italie)
7
Barcelone (Espagne)
6
Valence (Barcelone)
5
Livourne (Italie)
1
Gioia-Tauro, Pozzallo, Cagliari, Laspezia et Trapani (Italie)
1
Office de la Marine marchande et des Ports, 2011
Qualité de l’infrastructure
Qualité de l’infrastructure aéroportuaire

Qualité de l’infrastructure portuaire

Pays
Rang Score Rang
Score
Allemagne
6
6,5
10
6,1
Suisse
3
6,5
36
5,2
France
7
6,3
20
5,6
Belgique
14
6,2
4
6,5
République tchèque
23
6,0
52
4,7
Afrique du sud
17
6,1
50
4,7
Espagne
21
6,0
13
5,8
Royaume uni
24
5,9
17
5,6
Tunisie
47
5,3

53

4,6
Egypte
48
5,3
79
4,0
Turquie
40
5,5
69
4,2
Grèce
45
5,4
71
4,1
Portugal
39
5,5
42
4,9
Maroc
63
4,8
57
4,5
Hongrie
66
4,7
74
4,0
Italie
71
4,6
81
3,9
Roumanie
113
3,6
128
2,8
(1= extrêmement sous développée, 7 = étendue et efficace)
Rapport sur la compétitivité globale 2011-2012, Forum économique mondial de Davos

9 aéroports internationaux : Tunis, Monastir, Jerba, Tabarka, Tozeur, Enfidha, Gabès, Sfax et Gafsa.

138 compagnies aériennes étrangères desservent la Tunisie:

2 040 vols hebdomadaires sur l’Europe.
Capacité aéroportuaire:

19,050 millions de passagers.
 Fréquence moyenne des vols par semaine
France
587
Italie
170
Allemagne
169
Libye
92
Royaume uni
85
Belgique
68
Suisse
53
Pologne
42
Espagne
38
Russie
35
Pays-Bas/Luxembourg
35
République tchèque/Slovakia
31
Maroc
31
Algérie
28
Arabie Saoudite
20
Emirats Arabes Unis
20
Autriche
19
Égypte
16
Suède
15
Norvège/Finlande
8
Mauritanie
6
Syrie
6
Malta
5
Sénégal
5
Gréce
4
Office de l’Aviation civile et des Aéroports, 2011

« la proximité de l’Europe et les moyens de transport permettent une livraison flexible et

même une production just in time » H. Baumgartner, Kaschke
Zones industrielles

 

La Tunisie dispose d’une centaine de zones industrielles réparties sur tout le territoire dont 83 zones créées par l’Agence foncière industrielle couvrant une superficie totale de 2 299 hectares.
Un programme d’aménagement de zones industrielles pour la réalisation de 32 zones industrielles, couvrant 664 ha est prévu sur la période 2007-2011.

 Zones de développement régional
Gouvernorats Zones Stock de terrains disponibles en hectare- jusqu’au 31/12/2011
Prix de vente – année 2011 en TND/m²
Prix total Quote-Part Etat Quote-Part promoteur
Béjà Béjà nord
16
18
9
9
Kairouan Hajeb El Ayoun
8
22
11
11
Kairouan II
20

22

11
11
Siliana Gaâfour
9
12
6
6
Siliana II
8
20
15
5
Makthar
3
16
12
4
 Agence foncière industrielle –Mai 2011
 Zones du littoral
Gouvernorats Zones Stock de terrains disponibles en hectare- jusqu’au 31/12/2011
Prix de vente – année 2011 en TND/m²
Sousse Enfidha 2
29
35
Ariana Kalaat El Andalous
8,5
30
Monastir Jammel
8
30
Mahdia El Jem
21
30
Route Boumerdes
10
30
Sfax Thyna
32
40
Gabès Gabès
170
20
 Agence foncière industrielle –Mai 2011
Adresses utiles
AFI
Agence Foncière Industrielle
9 et 13 rue 8000 Montplaisir
1002 Tunis
Tél. : (216-71) 797 795
Fax : (216-71) 782 303
E-mail : afi@email.ati.tn
www.afi.nat.tn

AFT
Agence Foncière Touristique
36, rue de Cologne
1002 Tunis-Belvédère
Tél. : (216-71) 781 277
Fax : (216-71) 780 918

Parcs d’Activités Economiques

 
Parcs technologiques
Un cadre légal transparent et incitatif
Fiscalité avantageuse
Incitations à l’investissement
Liberté d’investir
Législation du travail
Procédures simplifiées
Propriété intellectuelle
Accords de garantie
Une bonne qualité de vie
Modernité
Société modérée
Tourisme et loisirs
Commodité

Bonsoir, monsieur le président de l’association des tunisiens de france ATDF

Merci énormément pour l’intérêt que vous avez accorder à notre demande et nous vous remercions aussi pour votre collaboration.

Voici le texte de l’annonce: si vous voulez qu’on le modifie juste indiquez-nous, merci

 

Offre d’investissement en Tunisie
Vous pouvez faire « Plus que vous ne le pensez » pour votre pays la Tunisie
Pour un jeune qui n’a du fait de sa condition sociale et malgré qu’il soit Maitrisard en mécatronique peu de chance d’exercer en tant  que « Patron » de s’installer à son compte.
Pour vous « c’est souvent en cherchant le bonheur des autres qu’on trouve le sien ».
Nous sommes une société résidente tunisienne portant le nom de Contrôle Auto Service Equipement MAHA  filiale de http://maha.de/.
Leader mondial  fabricant de matériel de garage et de contrôle technique. Nous équipons les centres de visite technique automobiles de 56 pays à travers le monde dont la TUNISIE.
Nous vous proposons d’installer à votre compte. A vous qui le connaissez d’évaluer s’il est apte (peut être avec votre assistance) à prendre des responsabilités.
Le principe est simple :
-Dans un grand local il aura parmi d’autres spécialités son atelier.
-Il nous demande ce dont il a besoin en matériel et en équipement. Bien que tout soit sa propriété ; nous payons tout.
-Nous savons qu’il n’a pas d’argent.
-Nous savons que d’obtenir un crédit n’est pas une évidence.
-Nous savons qu’il ne peut nous apporter de garanties réelles et sérieuses (local, terrain ; habitation ; etc……) avec titre bleu.
Ne ratez pas cette occasion! contactez-nous: expertise.mecanique@yahoo.fr
Site web: http://gestion-auto.yolasite.com/

merci de préciser que  vous les contactez de la part de l’association des tunisiens de france ATDF
facebook:           président tunisiens de france
et    association des tunisiens de france ATDF
Notre force c’est Vous

TrackBack URL

http://www.tunisiensdefrance.org/atdf/investir-en-tunisie/trackback/

PAGE TOP

Aller à la barre d’outils